recherche
Accueil Accessibilité Charte d'utilisation
-> Vous êtes à : Accueil > Rubrique Actualités > article
  Article précédent Article suivant  Accédez à l'article suivant

[Actualités] Émouvant rassemblement en hommage à l'attentat à Charlie Hebdo

Imprimer cet article

Hier soir à 17h30, à l'initiative de la Municipalité, une foule dense s'est rassemblée à 17h30 sur l'esplanade Charles de Gaulle et la place Jean Jaurès en signe de solidarité, de soutien et de paix suite à l'attentat perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo à Paris mardi 7 janvier dernier.

09.01.2015

Attention : Cet article est mis en archives et n'est plus d'actualité !


20150108 174322Le Maire du Beausset, Georges Ferrero, a d'abord pris la parole pour rappeler l'horreur des faits qui se sont déroulés avant de laisser entonner la Marseillaise, haut symbole de la République Française.

Tous, dans un mouvement solidaire, se sont ensuite regroupés sur la place Jean Jaurès, face à l'Hôtel de ville. Là, pendant que se hissait une banderole "Je suis Charlie" sur la façade de la mairie, des bougies et roses blanches étaient distribuées afin d'être déposées devant la porte principale. Le Maire a énuméré, un à un, le nom des 12 victimes tuées lors de cette fusillade.

Un registre était mis à disposition pour que chacun puisse s'exprimer ou laisser une pensée chaleureuse aux familles.



-> Courrier des lecteurs :



Commentaire posté par Charlie le 10/01/2015 à 14h11
> Je remercie vivement la municipalité du Beausset, ses Elus et ses agents, pour l'organisation de ce rassemblement beaussetan, digne de la tragédie qui s'est déroulée . Je vous remercie par avance de bien vouloir poster les quelques phrases qui suivent dans le livre d'or que vous avez ouvert, si cela est possible : "Comme beaucoup d’entre nous, je suis bouleversée par votre départ. J’ai le sentiment, bien que n’ayant jamais eu l’honneur de vous rencontrer, de perdre des amis, des potes, des guides…. Vous existiez dans ma vie sans que je me rende compte à quel point vous y preniez une grande place ; votre disparition me fait pleurer, comme on pleure un ami, un proche. Comment Cabus, qui nous a appris ce qu’était la caricature et l’humour depuis notre plus tendre enfance, comment lui, a-t-il pu être emporté par une réalité aussi violente ? Mais non, c’est irréel … vous n’êtes pas morts. Ceux qui vous ont assassiné ont cru venger leurs convictions, ils n’ont fait qu’essaimer votre combat pour la liberté dans chacun d’entre nous. Cela est sorti de nous, naturellement, nous sommes devenus des millions de Cabu, de Charb, de Wolinski ,de Maris, de Tignous... Au fin fond de nos vies paisibles, observateurs de la décadence du monde, de plus en plus isolés dans ce monde de guerre, nous nous demandions si nous aurions le courage de nos anciens dans la lutte pour la liberté et pour la République ; si nous serions, nous aussi, à la hauteur du courage de ces combattants que l’on voit tous les jours sur nos écrans… Et bien je suis fière de voir que oui, qu’au fin fond de nous, nous sommes encore des résistants. Nous le savons : nous sommes capables, s’il en est besoin, d’être solidaires et unis, de donner de notre vie nous aussi, pour conserver ce que notre Histoire nous a légué de plus précieux : la liberté, l’égalité, et la fraternité. Votre disparition et celles de ceux qui vous ont accompagnés, dans ces circonstances abjectes, nous font ressentir cette énergie dans notre corps, contenue, mais prête à exploser. Vous nous faites vivre encore plus, vous nous faites ressentir la Vie avec un grand V. Nous n’entendrons plus vos voix, nous n’aurons plus vos dessins, mais vous êtes notre histoire, mon histoire, une partie de moi, et je ne vous oublierai pas, jamais…"


[Ajouter un commentaire sur cet article]


Pour revenir à la page precedente :

Pour revenir à l'accueil :



© Mairie du Beausset - Place Jean Jaurès - 83330 Le Beausset • Mentions légales     Ce site a été crée par Posidonie